21 août 2016

Espoir secret

Classé dans : 1-Nouveau, Ciel, Culture et valeurs — naturnet @ 10:52

Lune

Ce soir Lune s’attarde un peu sur la crête,

se fait chatouiller la barbichette,

cherche celui qui observe le doigt pointé vers elle.

Il est digne de recevoir l’espoir secret…

—————

Poésie des noces hélicoïdales © P.L. 2016

10 mars 2011

Entre Soleil et Lune

Classé dans : Ciel, Culture et valeurs — admin @ 2:10
the_anges

Le thé des Anges

Par un soir tropical, le Soleil traîne un peu.
Son faisceau de lumière zodiacale m’a émue.
Le sable fluide resté tiède caresse mes pieds nus.
Un thé des anges attend patiemment sur le feu.
Glorieuse harmonie céleste, tu m’a trouvée.
Illusion engourdie quand parait Séléné.

Par un soir, le faisceau des anges m’a trouvé nu.
Un thé tiède à mes pieds sur le feu m’a ému.
Lumière glorieuse engourdie par Séléné,
tu traînes quand son harmonie tropicale paraît.
Ton illusion zodiacale patiemment attend
sa caresse céleste de Soleil, de sable blanc.

—————–

Poésie des noces Hélicoïdales   - @ P.L.

15 août 2009

étoiles et chaos

Classé dans : Culture et valeurs, éléments — naturnet @ 0:00

Une histoire d’étoiles et de chaos

Il existe dans le sous-sol auvergnat, caché dans un manteau noir, une étoile d’azur, une star, comme celles qui brillent dans les contes de fées.

Cette étoile se fait discrète, un peu timide, il n’est pas aisé de la rencontrer. Il faut tout d’abord se rendre dans son monde.

C’est un chaos d’énormes blocs de pierre blanche. Blocs desquels s’écoule comme un sang épais de noir asphalte. C’est un monde d’odeurs, un subtile mélange aromatique ou se mêlent le parfum du bitume naturel et celui de l’argile humide.

Au début, on ne voit rien, que des tas de gros cailloux blanchâtres. Puis c’est par l’odorat que l’on se rend compte du coté singulier du lieu.

Alors s’approchant du monticule, on distingue des taches brunes séchées par le soleil sur les pierres blanches. A la surface de certains blocs, des larmes noires coulent de petites fissures exhalant un parfum caractéristique.

On peut alors pénétrer dans le royaume minéral. Escalader les premières pierres dont la surface exposée au soleil, à la pluie et à toutes les agressions du temps, s’est patinée. Progressant parmi des rochers apparemment identiques, le regard est attiré ça et là par une singularité. Ici la surface du caillou forme des mamelons, on dirait le cœur d’un choux fleur, là ce sont comme attirés par ce légume des escargots. Oui des escargots mais ils font parti de la pierre, et sont eux aussi remplis d’asphalte. Toujours pas de trace de la reine de ces lieux.

Il faudra revenir de nombreuses fois, s’imprégner progressivement de la magie de l’endroit, retourner quelques blocs de pierre en regardant bien à la surface, découvrir de tous petits éclats de lumière réfléchis par de minuscules cristaux dégagés par l’ altération. Ces éclats nous donnent la bonne échelle pour redescendre à un autre niveau.

Dés lors, ayant accès à un nouveau monde, nous allons de découvertes en découvertes; de petites perles brunes, jaunes et enfin là, émergeant d’une goutte de bitume, la perle bleue d’azur, sentinelle de Lussatite qui annonce la possible présence de notre étoile.

lussat

—————

Poésie des noces hélicoïdales © P.L. 1998

une autre noce Hélicoïdale