1 janvier 2009

spectacle

Classé dans : Culture et valeurs, éléments — naturnet @ 23:47

Pour bien juger du spectacle magnifique de la Nature, il faut en laisser chaque objet à sa place et rester à celle où elle nous a mis. (Jacques-Bernardin-Henri De Saint-Pierre 1784)

* La lumière nous permet de voir les objets qu’elle éclaire, elle est bien là, mais pourtant on ne la voit pas !

A vous de trouver les bonnes analogies…

20 octobre 2008

l’herbe fume

Classé dans : Ciel, hortus, éléments — naturnet @ 22:30

la Rosée Cuite

Une brume prend naissance sous nos yeux.

Nous sommes à l’automne dans le centre de la France.

Le ciel  dégagé à l’aube a fait chuter la température  proche de zéro et la rosée est abondante.

Les premiers rayons de soleil touchent la pelouse,  l’énergie se transmet à l’herbe et aux gouttelettes de rosée, leur température devient supérieure à celle de l’air et la rosée s’évapore.

Voir cette vidéo : à toute vapeur

De la rosée, des fils de la Vierge et un rayon d’énergie…

J’avais attaché autour de moi quantité de fioles pleines de rosée, sur lesquelles le Soleil dardait ses rayons si violemment, que la chaleur qui les attirait, comme elle fait les plus grosses nuées, m’éleva si haut, qu’enfin je me trouvai au-dessus de la moyenne région. ” (Cyrano de Bergerac “Des Etats et Empires de la Lune et du Soleil”)

19 octobre 2008

énergies au jardin

Classé dans : hortus, éléments — naturnet @ 15:52

Pourquoi cette grosse goutte d’eau ne finit-elle pas son chemin vers la terre ?

goute d'eau sur une feuille de Lupin

On voit bien que les folioles ne sont pas jointives sous la goutte. Pourtant l’eau ne s’écoule pas au travers de la feuille.

Le ruissèlement sur les folioles  et la coalescence des petites gouttes de rosée ont formé cette goutte d’eau pure au cœur de la feuille de Lupin.

cliquez sur la goutte >

Comment est possible cette prouesse de la nature ?

Nous assistons à un phénomène où sont mises en jeu des énergies sur des matières et des architectures. (énergie de surface ou d’interface, énergie potentielle de gravité, chaleur, …)

  • la gravité veut faire couler l’eau
  • l’énergie de surface “retient” la goutte entre les poils de la feuille de Lupin

C’est l’énergie d’interface qui permet à la goutte d’eau de ne pas s’étaler sur une feuille.
Cette même force donne à certains insectes le pouvoir de marcher sur l’eau.
C’est encore elle qui donne cette forme bombée de l’eau dans un verre plein à ras bord.
Nous reverrons ailleurs dans le jardin la notion de capillarité.

un lien en attendant