1 mai 2017

message des cubes

Classé dans : 1-Nouveau, éléments — naturnet @ 22:09
Cubes de fluorine

Cubes de fluorine

Le minéral du premier mai

Ce matin, ces petits cubes violets aux arêtes soulignées sont venus à ma rencontre lors de la balade en pays Bourbonnais.
La Fluorine violette de Néris les Bains est de retour.
Son étymologie latine “fluere” signifie « fondant » ; elle était utilisée par les alchimistes pour faciliter la fusion des métaux. Chez les Grecs, la fluorine symbolisait l’intelligence et le savoir-faire…

28 septembre 2015

Cône d’ombre

Classé dans : 1-Nouveau, Ciel, éléments — naturnet @ 22:38
éclipse de lune 28 septembre 2015 6h

éclipse de lune 28 septembre 2015 6h

La Lune s’est rafraîchie en passant dans le cône d’ombre.

Plus près de nous, pour faire durer le plaisir.

Ce cheminement se manifeste par le blanc, rouge et noir.

Quelle voie emprunte-t-elle ?

Peut être celle de l’escarboucle, ou du charbon ardent de l’athanor.

2892015

——————————————

Poésie des noces hélicoïdales © P.L. 2015

10 août 2015

La bouche rouge

Classé dans : 1-Nouveau, biotopes, éléments — naturnet @ 16:28
Agate de l'Allier

Agate

Le message d’Agate.

Au mois d’août, nous allions à la pêche sur le Cher.  Les pieds dans l’eau, un scion à la main, on grattait le sable pour attirer les goujons.
A cette époque, avant l’installation des sablières, la rivière était sauvage. Le cours présentait une alternance de “pelles”  et de “raides”, comme on dit en Bourbonnais. c’est à dire de zones calmes au fond sablonneux et de petits rapides caillouteux. Sur la rive dans le méandre, des plages de sable ou de galets. En face, l’eau plus profonde creusait la berge sous les racines des aulnes et des saules.  L’eau était claire, de longues herbes dansaient dans le courant. Sur une petite portion de  rivière la vie foisonnante choisissait ses préférences pour s’installer.

Là, parmi les galets, Agate m’a appelé, elle avait mis son rouge à lèvres pour attirer l’attention et pour plaire ; cela fait partie des préalables à toute opération de communication. J’étais très jeune mais déjà attentif aux signes. j’ai compris qu’elle avait un message à nous délivrer. je ne connaissais pas encore son langage mais j’avais l’intuition qu’il fallait s’intéresser à elle.

Poésie des noces hélicoïdales © P.L. 2015

24 novembre 2013

Mon ombre dort

Classé dans : 1-Nouveau, Culture et valeurs, éléments — naturnet @ 21:15

suite du Nautile

Nous avons parcouru ensemble

les chemins de terre,

franchi le fleuve sur les pierres immergées du gué,

humé l’air frais de l’autre rive.

Le brasier ardent projette notre silhouette.

En voie vers la quintessence,

l’ombre se love en volutes éthérées,

s’endort en circonvolutions hélicoïdales.

—————

Poésie des noces hélicoïdales © P.L. 2013


phi φ

1.618033988749894848204586834365638117720309179805
76286213544862270526046281890244970720720418939113
74847540880753868917521266338622235369317931800607
66726354433389086595939582905638322661319928290267
88067520876689250171169620703222104321626954862629
63136144381497587012203408058879544547492461856953
64864449241044320771344947049565846788509874339442
21254487706647809158846074998871240076521705751797
88341662562494075890697040002812104276217711177780
53153171410117046665991466979873176135600670874807
10131795236894275219484353056783002287856997829778
34784587822891109762500302696156170025046433824377
64861028383126833037242926752631165339247316711121
15881863851331620384005222165791286675294654906811
31715993432359734949850904094762132229810172610705
96116456299098162905552085247903524060201727997471
75342777592778625619432082750513121815628551222480
93947123414517022373580577278616008688382952304592
64787801788992199027077690389532196819861514378031
49974110692608867429622675756052317277752035361393
621…


5 septembre 2012

l’esprit prospecteur

Classé dans : éléments — naturnet @ 23:50

Quartz 130 x 110 mm

Il y a 30 ans, j’ai fait mes premiers pas avec l’esprit du prospecteur à La Bosse.

Pour ceux qui ne connaissent pas, c’était un lieu magique…  Beauvoir porte bien son nom.

Un grand trou occupé par un lac bleu, c’était l’ancienne mine de Wolfram et juste à coté, une autre excavation toute blanche d’Aplite et de Kaolin.

De l’eau coulait entre les deux carrières formant une petite cascade et ravinant le sol argileux. Elle dégageait des milliers de petits cristaux de quartz qui se mêlant aux paillettes de muscovite brillaient au soleil.

Parmi ces éclats, certains aux formes géométriques régulières attiraient mon attention…

De cristal en éclat et d’éclats en cristaux, l’argile à libéré ses protégés.

Un bloc de gros cristaux de Quartz dont l’un est biterminé,  le plus long fait plus de 8 Cm.

On parle de “l’énergie” portée par ces minéraux et d’autres propriétés plus ou moins douteuses… Je peux témoigner de l’intense excitation générée par la découverte de pièces minérales exceptionnelles, par le sentiment d’être l’heureux élu et ce sentiment perdure des années plus tard.

Tous les chercheurs connaissent cette sensation quand leur quête se voit récompensée par des jalons explicites.

15 août 2009

étoiles et chaos

Classé dans : Culture et valeurs, éléments — naturnet @ 0:00

Une histoire d’étoiles et de chaos

Il existe dans le sous-sol auvergnat, caché dans un manteau noir, une étoile d’azur, une star, comme celles qui brillent dans les contes de fées.

Cette étoile se fait discrète, un peu timide, il n’est pas aisé de la rencontrer. Il faut tout d’abord se rendre dans son monde.

C’est un chaos d’énormes blocs de pierre blanche. Blocs desquels s’écoule comme un sang épais de noir asphalte. C’est un monde d’odeurs, un subtile mélange aromatique ou se mêlent le parfum du bitume naturel et celui de l’argile humide.

Au début, on ne voit rien, que des tas de gros cailloux blanchâtres. Puis c’est par l’odorat que l’on se rend compte du coté singulier du lieu.

Alors s’approchant du monticule, on distingue des taches brunes séchées par le soleil sur les pierres blanches. A la surface de certains blocs, des larmes noires coulent de petites fissures exhalant un parfum caractéristique.

On peut alors pénétrer dans le royaume minéral. Escalader les premières pierres dont la surface exposée au soleil, à la pluie et à toutes les agressions du temps, s’est patinée. Progressant parmi des rochers apparemment identiques, le regard est attiré ça et là par une singularité. Ici la surface du caillou forme des mamelons, on dirait le cœur d’un choux fleur, là ce sont comme attirés par ce légume des escargots. Oui des escargots mais ils font parti de la pierre, et sont eux aussi remplis d’asphalte. Toujours pas de trace de la reine de ces lieux.

Il faudra revenir de nombreuses fois, s’imprégner progressivement de la magie de l’endroit, retourner quelques blocs de pierre en regardant bien à la surface, découvrir de tous petits éclats de lumière réfléchis par de minuscules cristaux dégagés par l’ altération. Ces éclats nous donnent la bonne échelle pour redescendre à un autre niveau.

Dés lors, ayant accès à un nouveau monde, nous allons de découvertes en découvertes; de petites perles brunes, jaunes et enfin là, émergeant d’une goutte de bitume, la perle bleue d’azur, sentinelle de Lussatite qui annonce la possible présence de notre étoile.

lussat

—————

Poésie des noces hélicoïdales © P.L. 1998

une autre noce Hélicoïdale

24 avril 2009

Escarboucle

Classé dans : Culture et valeurs, éléments — naturnet @ 22:14

Escarboucle

Points de vue :

  • la nature physique est subordonnée à l’élément spirituel

  • l’esprit est le produit de la matière

Refusant ce dualisme, l’escarboucle, charbon ardent, est venue révéler son message.

Il y a quelques années, elle s’est montrée sur la terre du jardin. Elle était terne mais on distinguait déjà ses facettes octogonales et triangulaires. Après quelques mois d’oubli sur le rebord de la fenêtre, un faible rayon de lumière incidente, un nouveau regard et, dans la main, elle a révélé sa vraie nature. Son cœur rouge s’est mis à rayonner comme une braise attisée par le souffle du vent.

Elle luit dans le noir

Elle luit dans le noir

Progressivement, elle a transmis son message d’eros, philia et agapè mais l’an dernier en avril, elle a poursuivi son chemin, égarée sur la berge d’une belle rivière, je pense que la dame de l’onde s’en est parée. Est-ce par hasard ?

—————

Poésie des noces hélicoïdales © P.L. 2019

Quelqu’un a dit  :  Soyez passant !

Attentifs à un faisceau d’événements et de sensations, une voie s’esquisse devant nous  ou en nous ; libres à nous de la suivre.

définition non définitive : L’attention est la capacité d’être sélectif et de se concentrer exclusivement sur ce que l’on veut percevoir…

1 janvier 2009

spectacle

Classé dans : Culture et valeurs, éléments — naturnet @ 23:47

Pour bien juger du spectacle magnifique de la Nature, il faut en laisser chaque objet à sa place et rester à celle où elle nous a mis. (Jacques-Bernardin-Henri De Saint-Pierre 1784)

* La lumière nous permet de voir les objets qu’elle éclaire, elle est bien là, mais pourtant on ne la voit pas !

A vous de trouver les bonnes analogies…

31 octobre 2008

La pierre de rosée

Classé dans : Ciel, hortus, éléments — naturnet @ 1:02

L’eau dans tous ses états

Ce matin, il faisait  froid, les vitres de la serre sont encore décorées par le givre.

La structure de ces fleurs de givre est complexe ; un centre, des branches, des pointes,… On dirait comme une écriture mais dans quelle langue ?

Il nous faudrait une pierre de Rosette ou de rosée pour décoder ce message.

En cherchant bien, on finit par découvrir une signature, un cristal de glace parfait ; il s’agit d’un hexagone régulier.

La physique nous dit que les molécules d’eau H2O s’agencent pour former la “glace lh”, qu’elle cristallise dans le système hexagonal à la pression atmosphérique à partir de 0°C. Tout cela ne nous dit pas pourquoi tant d’harmonie, de délicatesse ?

L’eau minérale ? ou le minéral d’eau ?

20 octobre 2008

l’herbe fume

Classé dans : Ciel, hortus, éléments — naturnet @ 22:30

la Rosée Cuite

Une brume prend naissance sous nos yeux.

Nous sommes à l’automne dans le centre de la France.

Le ciel  dégagé à l’aube a fait chuter la température  proche de zéro et la rosée est abondante.

Les premiers rayons de soleil touchent la pelouse,  l’énergie se transmet à l’herbe et aux gouttelettes de rosée, leur température devient supérieure à celle de l’air et la rosée s’évapore.

Voir cette vidéo : à toute vapeur

De la rosée, des fils de la Vierge et un rayon d’énergie…

J’avais attaché autour de moi quantité de fioles pleines de rosée, sur lesquelles le Soleil dardait ses rayons si violemment, que la chaleur qui les attirait, comme elle fait les plus grosses nuées, m’éleva si haut, qu’enfin je me trouvai au-dessus de la moyenne région. ” (Cyrano de Bergerac “Des Etats et Empires de la Lune et du Soleil”)